Je trouvai sur le neuronet un service de nettoyage après sinistre

Je n'allais quand même pas capituler et laisser des eumycètes, oomycètes, chytridiomycètes et mycétozoaires m'envahir sans leur offrir une résistance digne de ce nom. J'enfilai donc mon iCagoule pour me connecter à internet et je trouvai sur le neuronet un service de nettoyage après sinistre qui me promettait de régler mon problème de champignons dans moins de temps qu'il ne le faut pour laver les écuries d'Augias.

À peine une heure plus tard, une camionnette blanche qui avait vu des jours meilleurs se gara près de chez moi. En sortit un type qui portait des dreads, ainsi que la chemise réglementaire de la Guilde des nettoyeurs et exterminateurs. Il avait aussi la lettre « N » tatouée sur sa fesse de cheval, ce que je n'ai pas pu m'empêcher de trouver sexy même si l'heure était grave.

— C'est vous qui avez appelé pour un problème de moisissures ? me demanda-t-il d'une voix grave avant de hennir doucement.

Une camionnette blanche qui avait vu de meilleurs jours se gara près de chez moi.
Une camionnette blanche qui avait vu de meilleurs jours se gara près de chez moi.

— Oui. J'ai toutefois constaté, en vous attendant, que le problème est peut-être un peu plus grave que celui que j'ai décrit à votre patron.

— Je ne travaille pour personne d'autre que moi-même, ma petite dame.

Je m'appelle Anne et vous pouvez laisser tomber la « petite dame ».

— Comme vous voulez, Miss cagoule.

Je soupirai.

— Va pour Miss cagoule, si ça vous fait plaisir.

— Je me présente : Nessos l'exterminateur, spécialiste du nettoyage après sinistre. Comme le dit mon slogan...

— « On torche quand ça l'a chié. »

— Vous connaissez ?

— C'est écrit sur le côté de votre camionnette, monsieur l'exterminateur.

— Je n'aurais pas dû le faire imprimer, ça gâche mes effets, dit-il en se frottant la mâchoire.

— Trêve de mondanités. Je vous montre les dégâts ?

— Je vous suis, dit-il en essuyant ses sabots sur le tapis de l'entrée.

— D'abord, il y a de la moisissure qui s'est accumulée ici, près de la porte, au coin du mur et du plafond, dis-je en pointant du doigt la tache brunâtre.

— Rien qu'un peu de Mould Control ne peut régler.

— Tant mieux, parce que la suite est, selon moi, plus inquiétante. Venez, c'est par ici.

Nessos me suivit jusqu'à la chambre à coucher en faisant claquer ses fers sur mon plancher flottant. J'ouvris la porte et lui montrai le plafond maintenant recouvert au complet de champignons bleus.

— Vous conviendrez avec moi que ceci est un problème plus lourd qu'une simple tache de moisissures.

— Oh la la, vous avez raison, la Cagoule. Vous avez bien fait de m'appeler. Ce sont des chlorociboria aeruginascens et on ne badine pas avec ces saloperies qui sont toujours les premières à s'installer dans les maisons et annoncent le déclenchement de l'invasion générale par des multitudes d'autres espèces tous plus létales les unes que les autres et... MAIS QU'EST-CE QUE VOUS FAITES ? ARRÊTEZ, MALHEUREUSE !

Ce que je faisais, c'est utiliser Tramontina™ (muette parce qu'éteinte et en chargement) pour essayer de faire décoller quelques champignons bleus du plafond. Nessos s'élança pour attraper la godemachette, mais il était trop tard : les champignons se mirent à expulser une poudre bleue qui bientôt satura l'air de la chambre.