Les égouts, par temps clair
Les égouts, par temps clair.

Les égouts occupent tout le deuxième cercle du demi-sous-sol. Il s'agit de la dimension parallèle-mais-inférieure-plus-petite-mais-aussi-plus-grande-que-le-premier-cercle (si on se fie à l'explication donnée par Andrea Androida 042) où la ville de Vieuholle déverse ses ordures et ses eaux usées via les télépoubelles et les téléporteurs sanitaires. En théorie, toute cette merde est pulvérisée en fines particules et étendue de façon égale et hygiénique ; en réalité, les citoyens et citoyennes de Vieuholle ont tendance à mal calibrer leurs portails destructifs, si bien que des tas de rebuts soulèvecoeurants jonchent le sol des égouts. C'est un problème qui n'a jamais été mis à l'attention de personne à Vieuholle, si bien que la troisième sphère du pouvoir n'a même pas jugé bon de lancer en toute urgence une vaste étude sur le sujet dont les conclusions seraient attendues dans moins de soixante ans.