Tramontina™ en interface avec le téléporteur sanitaire.

— Je n'ai ni l'argent, ni les capacités cérébrales pour transformer ce téléporteur sanitaire en portail intégral. Et puisque monsieur ici présent n'a démontré jusqu'à présent aucune autre compétence que fumer du pot et me procurer des orgasmes

— Peuh. Faudrait me laisser travailler, han, dit Nessos en se rallumant un autre joint.

— ...comme je disais, en désespoir de cause, je te supplie de me donner un coup de main.

— Je n'aime pas où s'en va cette discussion, dit Tina™ avec sa voix blasée habituelle.

— Si tu pouvais juste te mettre en interface avec le téléporteur, juste le temps de voir s'il y a quelque chose à faire...

Tu es sérieuse, là? As-tu seulement une idée de combien de culs mal torchés se sont parqués sur cette cuvette soulèvecœurante?

Curieuse, je fis une recherche rapide du registre d'utilisation de l'appartement avec mon iCagoule. Cent trente-huit culs différents s'étaient posés sur mon téléporteur sanitaire au cours des six derniers mois ; c'est ça quand on gagne sa vie comme Orgasmatron Girl. Je décidai de mentir un peu, pour la cause.

— À peine une dizaine, je t'assure. Et j'ai toujours pris soin de bien laver après chaque utilisation.

— Il s'en passe des choses, dis donc, quand je suis dans le blackout du mode recharge, dit Tramontina™.

Je n'ai jamais vu quelqu'un prendre autant de pincettes avec son coupe-coupe-fourre-fourre, commenta Nessos en tirant sur son pétard.

Je le fusillai du regard ; ce n'était pas le temps de ruiner mes efforts diplomatiques. Je me retournai vers Tina™ et lui demandai :

— Alors ? Qu'est-ce que tu en dis ?

Je te rappelle que mon système d'exploitation a besoin d'une mise à jour.

Je m'en occupe tout de suite après, promis.

Tramontina™ émit un soupir électronique.

— Vas-y, branche-moi. Je vais voir ce que je peux faire.

— Tu es le meilleur dildo létal qui existe, Tina™ !

— Ouais, ouais, c'est ça, dit-elle pendant que je raccordais le fil USB.