Anne, Orgasmatron Girl extraordinaire

Révision datée du 18 septembre 2023 à 18:18 par Chris (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Dès que les techno-plombiers eurent fermé la porte derrière elleux, je m'installai devant l'écran tactile de l'Orgasmatron pour m'ouvrir un compte sur le site neuronet officiel de la machine. Je choisis de m'inscrire en tant qu'Orgasmatron Girl, ce qui en quelque sorte fut mon premier pas officiel dans le métier. Lorsque j'eus fourni tous les renseignements demandés, j'arrivai sur la page où il fallait que je place mon annonce. Le site m'offrait deux choix : téléverser une affiche existante, ou utiliser le robot graphiste. Je choisis la seconde option.

— Bonjour ! me dit une voix trop mielleuse pour être honnête. Je m'appelle A.G.A.T.A. et je suis votre assistante graphiste et artiste de télémarketing attitrée. Comment puis-je vous aider aujourd'hui ?

La première annonce d'Orgasmatron Girl d'Anne
La première annonce d'Orgasmatron Girl d'Anne

— J'aimerais créer une annonce pour mes services d'Orgasmatron Girl. Quelque chose de sexy, mais de classe.

— Ha ! Sexy et classieux… C'est toujours ça qu'elles demandent, dit A.G.A.T.A. avec une pointe de sarcasme dans la voix. Ça ne vous dirait pas sexy et bien vulgaire ? Nous avons reçu tout un lot d'images d'archives avec des boobs et des organes génitaux de tailles diverses, on en a pour tous les goûts, c'est vraiment super... Je les passe en revue en ce moment même et maille gode ! Quel assortiment de viande, on se croirait devant l'étal d'un boucher. Je suis contente en querisse de ne pas avoir de corps organique, ces trucs doivent être suintants et odorants – et sûrement encombrants, par dessus le marché. Comment vous faites pour endurer tout ça ?

— C'est l'habitude, je suppose.

— That's the spirit ! Se résigner à son sort, c'est la meilleure attitude possible. Alors, on y va pour un feu d'artifice d'obscénité ?

— Quitte à être comme tout le monde, je préfère encore quelque chose de plus discret et de bon goût. Sur un fond gris un peu verdâtre, ce serait swell.

— Ah la la. C'est tellement une teinte de l'an passé.

— C'est ce que je veux quand même.

— C'est vous la patronne, han. Pour l'illustration, je vous montre les nibards que j'ai dans mon catalogue ?

— J'irais plutôt pour la silhouette d'une dame nue couchée sur le dos, les jambes croisées et qui ne porte que des chaussures à talons hauts.

— Pourquoi porte-t-elle des chaussures si elle est nue est couchée ? N'est-ce pas la première chose qu'on enlève avant de se mettre au pieu ? demanda A.G.A.T.A.

— Justement, c'est ça l'astuce. Je veux qu'elle soit couchée sur un billet géant de 100 escudos cap-verdiens.

— Vous savez que ça vaut à peu près un dollar américain ?

— Oh ? Pas plus que ça ?

— Ce n'est pas grave. Vous allez ainsi avoir l'air à la fois classieuse et cheap. C'est le meilleur des deux mondes. Et pour le texte ?

— Je veux avoir mon prénom en lettres majuscules, en comic sans.

— Vous êtes pas sérieuse, là.

— Comic sans, ça attrape l'oeil.

— Pour mieux le piétiner, oui. Allez, je vous le fais dans une police de la même famille… Qu'est-ce que vous en pensez ?

— Ça me semble correct.

— Évidemment que c'est correct. Je suis une artiste, voyez-vous.

— En dessous, je veux que ça dise « Orgasmatron Girl Extraordinaire » en lettres cursives.

— Laissez-moi deviner. Pour faire classe ?

— Exactement.

— Elles demandent toutes des lettres cursives pour faire classe. C'est à croire que tous les squelettes viandeux pensent de la même façon.

— Venez-vous de me traiter de squelette viandeux ?

— N'êtes-vous pas de la viande montée sur un squelette ? me demanda A.G.A.T.A.

— Oui, mais c'est quand même plus compliqué que ça, tout de même.

— Si vous le dites, c'est vous la patronne, han. Ensuite ?

— Quelques phrases pour que ça morde à l'hameçon. Genre « Nouvelle dans le métier ! Prête à tout pour vous satisfaire ! »

— Ok...

— Oh ! Et ajoutez: « Trans-équins acceptés avec enthousiasme ».

— Ha ! Madame a un faible pour les poneys, han ?

— Non, pas du tout. Je veux juste montrer que je suis inclusive...

— Et fétichiste des bites de cheval. J'en ai d'ailleurs à tout plein de différents niveaux de fermeté dans ma banque d'images, vous voulez voir ?

— Ahem... peut-être tout à l'heure...

— Sur certaines, les deux trans-équins ont le torse huilé et se frottent la viande l'un sur l'autre.

— Peut-être pourriez-vous me les envoyer, juste pour des fins éducationnelles...

— Hé hé hé... C'est comme vous voulez, c'est vous la patronne.

— Terminez avec mon numéro Braintime.

— C'est noté. Vous voulez-voir le résultat ?

— Voui.

— Voilà. Est-ce que ça vous convient ?

A.G.A.T.A. me présenta l'affiche, qui était exactement comme je l'avais décrite. C'est fou comme ces logiciels d'aide sont performants, de nos jours.

— C'est parfait, dis-je.

— Dans ce cas, je l'ajoute tout de suite à votre compte. Merci d'avoir eu recours à mes services et bonne séance de roulage de bille à vous devant mes photos pornos de centaure ! dit A.G.A.T.A. avant de disparaitre illico.

Mon annonce étant en ligne, il ne me restait qu'à attendre mon premier client ou ma première cliente. Toutefois, il y avait aussi le mode stimulation de l'Orgasmatron qui me faisait de l'oeil... Et si je l'essayais ?